#9 Le Queensland côté terre : les Tablelands

L’Etat du Queensland est célèbre pour ses plages de sable fin, son sol marin tapissé de corail ou encore ses poissons multicolores. Pourtant, l’intérieur du pays recèle lui aussi de pépites naturelles.

Certaines ne sont qu’à quelques heures de Cairns : les Atherton Tableland, mon coup de coeur #9.

Un à deux jours peuvent suffir à arpenter la région. Peu de kilomètres séparent les différentes étapes. Voici notre itinéraire, effectué en une bonne journée.

L’autre visage du Queensland

Si l’arrière pays rocailleux et rougeâtre du Queensland tranche avec la côte, le visage des Tableland ne ressemble en rien à la côte. Ici, les prairies sont verdoyantes, les chutes d’eau légions et les bourgades très paisibles.

Des bus tour sont aussi organisés, mais le meilleur moyen de profiter de la région à son rythme reste la voiture. Les principaux axes sont goudronnés. Hit the road !

Pour profiter de la région, l'idéal est d'avoir son propre véhicule. @marionautourdumonde
Pour profiter de la région, l’idéal est d’avoir son propre véhicule. @marionautourdumonde

La région héberge de nombreux volcans dits « jeunes » (10.000 ans au compteur). Ainsi, le relief confère l’impression d’être à la montagne et fait oublier la proximité avec le Pacifique.

Atherton est la principale ville, avec près de 10.000 habitants. Comme dans beaucoup de villes de l’intérieur du pays, l’ambiance y est un peu désuète. Beaucoup de maisons sont en bois et l’accueil au visitor center y est ralenti et vraiment charmant.

Les autres villes sont Mareeba, Yungaburra (les bénévoles du visitor center sont là encore adorables) ou encore Kuranda.

Pour les amateurs de chutes d’eau

Les Tableland sont LA région des chutes d’eau. Il y en a des dizaines, dont certaines sont spectaculaires.

IMG_0702
Les Malanda falls. @marionautourdumonde
IMG_0713
Les Millaa Millaa falls. @marionautourdumonde
IMG_0708
Les Dinner falls. @marionautourdumonde

Très bien indiquées de la route, les chutes sont faciles d’accès. Un itinéraire a même été mis en place autour de Millaa Millaa, avec pas moins de quatre chutes à découvrir le long des seize kilomètres du circuit.

Une faune et une flore étonnantes

En Australie, les wallabies et autres kangourous sont des icônes. Il est très facile d’en apercevoir plusieurs qui gambadent aux lever et coucher du soleil… mais aussi de voir de nombreux cadavres d’animaux, percutés par des véhicules (#jejurej’airienfait).

Les Tableland abritent une espèce particulière de kangourou : le kangaroo tree. L’animal est plus gros qu’un chat et vit, comme son nom l’indique, dans les arbres. Celui ci a été aperçu près de la rivière de Yungaburra, le long de la Peterson creek.

IMG_0693
Un kangaroo tree, aperçu à Yungaburra. @marionautourdumonde

Le platypus (ornithorynque) est aussi un animal emblématique des Tableland. Quelques jours avant notre visite, nous avions croisé un couple de Néerlandais tout fiers de nous montrer leurs clichés de l’animal. Attendrie, ma covoyageuse avait insisté pour s’y rendre.

Une heure plus tard, aucun ornithorynque n’avait daigné pointer le bout de son bec. Pour nous consoler, un kangaroo tree s’était laissé approcher, pas pour le moins dérangé lors de ses douze heures de sieste (dans une autre vie, je veux être un kangaroo tree. Ou un koala).

Un Platypus park existe à Atherton, où il est (parfois) possible d’observer ces animaux.

A une dizaine de kilomètres de Yungaburra, une forêt cache la merveille naturelle de la région : le Curtain Fig. Ce gigantesque figuier vieux de 500 ans doit son originalité à sa pousse, développée sur un autre arbre. Résultat : le figuier recouvre quasi totalement l’arbre et ses immenses branches tombent à la façon d’un rideau (curtain).

IMG_0689
L’immense Curtain Fig, vieux de 500 ans. @marionautourdumonde

Une passerelle en bois a été aménagée. Le silence de la forêt n’est perturbée que par les cris des oiseaux et autres bébêtes qui y vivent. Ambiance forêt tropicale assurée.

Au coeur d’un volcan

Région volcanique, les Tableland regorgent de lacs nichés au milieu des forêts. Le plus grand et le plus connu est le lac Tinaroo. Bien qu’artificiel, le lac est très apprécié des locaux qui y pratiquent la pêche, une bière à la main. Cliché, mais authentique.

Au centre de la région, le Lake Barrine et le Lake Eacham sont très jolis. Les eaux turquoises de Lake Eacham à l’allure de mangrove, se prêtent à la baignade.

IMG_0699
Lake Eacham. @marionautourdumonde

Plus au Sud, se trouve le cratère du Mont Hypipamee, un ancien volcan. Depuis un parking, un sentier pédestre mène en une dizaine de minutes aux chutes de Dinner Falls, puis au cratère. Une plateforme permet d’en apercevoir le fond situé à une centaine de mètres en contrebas.

IMG_0711
Le cratère. Qui a envie d’y faire un saut ? @marionautourdumonde
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s