Les îles croates, joyaux de l’Adriatique

Le pays de la mer. Comme ses voisins grecs et italiens, la Croatie mérite ce titre. Ses côtes s’étirent sur près de 700 kilomètres, adossées à la mer Adriatique.

Dubrovnik est un point de départ idéal pour découvrir plusieurs îles. Si Zadar et Hvar, plus au Nord, ont les ferveurs des jet-setteurs, Mljet et Korcula valent le détour. Depuis Dubrovnik, certaines sont accessibles en quelques heures de ferry.

Mljet

Le ferry longe Mjlet. Crédit : marionautourdumonde
Le ferry longe Mjlet. Crédit : marionautourdumonde

Des forêts denses où les chemins de randonnée se perdent dans les bois. Deux lacs salés d’un bleu scintillant reliés à la mer. Un patrimoine intact symbolisé par un monastère et un palais romain. D’une longueur de 37 kilomètres, pour trois kilomètres de large, Mljet (se prononce « miliette ») a plus d’un atout à faire valoir.

C’est vers 10 heures que Sobra se réveille. Les dizaines de visiteurs déferlent sur les quais, après 1 h 30 de ferry depuis Dubrovnik. Ils ont déjà pu découvrir la beauté sauvage de l’île, en longeant les côtes intacts, cachées par végétation dense.

A Sobra, changement d’ambiance. Les quelques baraques offrent des possibilités d’hébergement les pieds dans l’eau.

A quelques dizaines de mètres des quais, une sentier débute, abrupt. Il se faufile rapidement dans la colline, et échappe à l’œil du visiteur. Il mène aux trésors de l’île, situés en son centre. Deux lacs salées, dont le clapotis rappelle celui de la mer. La marée les alimente grâce à un canal creusé par les moines, habitants centenaires des lieux.

L'un des lacs salés de Mjlet. Crédit : marionautourdumonde

Avant de les atteindre, le marcheur doit gravir la colline, en plein soleil. De là haut, il perçoit la forme de l’île. Arrondie, chaloupée, tel une feuille de chêne.  Puis, le panorama se cache derrière une épaisse forêt. La descente jusqu’aux lacs se fait à l’abri, bien à l’ombre.

La couleur de l’eau vaut en soi le détour. Vive, pour éblouir le marcheur. Turquoise, pour inviter à la baignade. Opaque, pour en cacher le fond. Une route étroite et sinueuse permet d’en faire un bout, sinon le tour. A pied ou en vélo (en location au port).

L'eau transparente et chaude est un réel plaisir. Crédit : marionautourdumonde
L’eau est chaude. Crédit : marionautourdumonde

Les deux lacs, de taille différente, sont reliés par un minuscule canal. Il permet aux deux lacs de bénéficier de la marée. D’où leur teneur en sel. Près du canal, la baignade est très populaire. Avant ou après, il est possible de dénicher un coin tranquille. De là, un sentier atteint le joli monastère et le palais (accès payant).

Comment y aller : La compagnie Jadrolinija relie Gruz (port de Dubrovnik) à Sobra et Polace. Selon le type de bateau (ferry ou catamaran), le trajet dure de 90 minutes à 2 h 30. L’été, un bateau part le matin et revient le soir.

Korcula

DSC_0388
La ville de Korcula est nichée sur une presqu’île. Crédit : marionautourdumonde

 

Moins sauvage que Mljet, Korcula (se prononce « korchoula ») attire tout autant les visiteurs. Les habitants assurent que Marco Polo, célèbre navigateur du 14e siècle y est né. Sa prétendue (les historiens se battent à ce propos) maison de naissance se visite.

La ville de Korcula en est l’emblème. Elle est nichée sur une langue de terre qui semble se détacher de l’île. Cette minuscule cité fortifiée possède des impressionnantes tours rondes défensives.

DSC_0407
La cité de Korcula est fortifiée, dont les tours rondes sont fortifiées. crédit : marionautourdumonde

 

 

Preuve de l’importance de la pêche dans la région, la configuration de la ville est basée sur le squelette d’un poisson : une arête principale de laquelle se détachent d’autres plus petites, en parallèle.

Le visiteur pénètre dans la ville par un long escalier construit au 19e siècle. Il mène à la tour Revelin qui surplombe la porte de la ville.

Une fois la porte de la ville franchie, le piéton pénètre dans la rue principale. Elle mène à la cathédrale à la jolie façade et aux demeures riches de la ville. Sur un côté, se trouve un glacier cher mais plutôt bon.

Du haut des remparts, l’Adriatique se contemple. La couleur de l’eau transparente invite à la baignade. Le snorkelling permet de voir quelques poissons. Le visiteur n’a que quelques centaines de mètres à faire pour plonger dans les criques.

L'eau cristalline invite à la baignade. Attention aux oursins... Crédit : marionautourdumonde
L’eau cristalline invite à la baignade. Attention aux oursins… Crédit : marionautourdumonde

 

Bon à savoir : les eaux sont infestées d’oursins. Des chaussures (pas vraiment seyantes, il faut le dire) évitent les mauvaises surprises.

Crédit : marionautourdumonde
Crédit : marionautourdumonde

Comment y aller : après avoir déposé les visiteurs sur Mjlet, le ferry en provenance de Dubrovnik fait une halte à Korcula. Compter 2h30 de ferry. Il s’arrête à Korcula-ville puis à Vela Luka, ville de 4.500 habitants. Il existe également une ligne depuis Split. Pour ceux qui viennent de la terre, le trajet en ferry est court (une dizaine de minutes) depuis la terre ferme située à quelques kilomètres seulement.

Lopud

Le port de Lopud, première image de l'île qui s'offre au visiteur. crédit : marionautourdumonde
Le port de Lopud, première image de l’île qui s’offre au visiteur. crédit : marionautourdumonde

Lopud, avec Kolocep et Sipan, sont les plus grandes îles de l’archipel des Elpahites. Elles sont situées à moins d’une heure de Dubrovnik. Lopud est la plus grande des trois. J’aborde Lopud dans mon article consacré à Dubrovnik et ses environs.

Lokrum

L'eau transparente appelle au plongeon. Crédit : marionautourdumonde
L’eau transparente appelle au plongeon. Crédit : marionautourdumonde

Lokrum, c’est Dubrovnik, côté plage. Les habitants s’y rendent en quête de fraîcheur, d’ombre. Mon périple est à lire ici.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s