Great Ocean Road : où le voyageur flirte avec l’océan

IMG_0241
Dès les premiers virages, un paysage sauvage se dévoile. Crédit; marionautourdumonde

Les Etats-Unis ont leur route 66. L’Australie a la Great Ocean Road. Une route mythique, dont les courbes tranchent avec l’horizon sans fin des plaines nord-américaines.

Située à l’extrême Sud du pays, dans l’Etat du Victoria, elle borde l’Océan Indien. La Great Ocean Road est étroite, à flanc de falaise. Elle flirte dangereusement avec les flots. Chaque virage révèle un paysage panoramique bluffant.

C’est l’une des cartes postales de l’Australie. Elle abrite les emblématiques Douze apôtres, ces formations calcaires sculptées par les vagues.

De Portland à Geelong

Longue de orès de 250 km, ses contours diffèrent, au grès des offices de tourisme. Selon le site officiel, la route démarre à Portland et se termine à Geelong, à deux pas de Melbourne. D’autres recommandent de la débuter à Warrnambool ou encore à Port Campbell.

IMG_0345
Entre Appolo Bay et Torquay, les falaises diparaissent et la route frôle la plage. Crédit : marionautourdumonde

 

Beaucoup de touristes ne l’empruntent que partiellement. Souvent en voyage express d’une journée depuis Melbourne. Avec deux arrêts minute, l’un aux Douze apôtres et l’autre à London Bridge. S’en tenir à ces deux sites serait réducteur.

Deux jours ne sont pas de trop pour en faire le tour. La majeure partie des voyageurs la parcourent dans le sens Melbourne-Adélaïde, d’Est en Ouest. Le chemin inverse offre des paysages tout aussi beaux, et permet de commencer par les formations les plus spectaculaires.

Dans ce sens, les plages sont belles dès Warrnambool et l’eau se teinte d’un bleu turquoise. La côte devient spectaculaire à partir de Peterborough.

Les Douze apôtres, stars locales

Ils valent à coup sûr le détour. Véritable emblème national, ce sont eux qui attirent les touristes dans la région. Les Douze apôtres appartiennent au Port Campbell National Park, l’Australie raffolant de l’appelation « national park ».

IMG_0288
Les Douze apôtres méritent amplement leur statut d’icône national. Crédit : marionautourdumonde

 

Ces formations calcaires résultent de l’érosion effectuée par la mer sur les côtes. Année après année, l’océan avance dans les terres et mange les falaises. La houle dompte et sculpte la rive.

IMG_0299
Les Douze apôtres résultent de l’érosion de la côte par l’océan. Crédit : marionautourdumonde

 

Première chose à savoir : les Douze apôtres ne sont pas douze. A la base, il y avait neuf tours rocheuses. En novembre 2014, elles étaient sept, dont une en fâcheuse posture. L’érosion étant à l’oeuvre, les Apôtres sont condamnés à disparaître. D’autres naîtront dans plusieurs millions d’années. Emportant avec eux la route, adossée aux falaises.

Pour la petite histoire, le nom original était the sow and the piglets, « la truie et ses porcelets ». On devine aisément la raison du changement de stratégie touristique. L’Etat les a rebaptisés « apôtres » dans les années 1950.

Chaque jour, et encore plus de décembre à février (été oblige), des milliers de touristes débarquent par car entier. Les perches à selfie fleurissent.

IMG_0304
Les monticules de roche témoignent de l’affaissement des tours. En 2014, il n’y avait plus que sept Apôtres. Crédit : marionautourdumonde

 

Avantage : des passerelles en bois permettent d’admirer les blocs sous toutes les coutures. Comme face à Uluru ou l’opéra de Sydney, le fait d’admirer « en vrai » les Apôtres impressionne.

Inconvénient : il y a beaucoup, beaucoup de monde. Un véritable centre touristique, avec boutique de souvenirs et vente de sandwichs, est même sorti de terre. Le parking immense est capable d’accueillir les nombreux cars débarqués de Melbourne.

Les arrêts à ne pas manquer

 

De Melbourne, prendre la direction de Geelong (M1). Puis, Torquay. Le panneau au-dessus de la route annonce fièrement le début de la « Great Ocean Road ». Beaucoup de touristes s’y arrêtent pour la traditionnelle photo.

IMG_0349
La Great Ocean Road commence officiellement après Torquay en direction de Lorne, la majorité des touristes l’effectuant dans ce sens. A moins que ce ne soit l’inverse.. CC marionautourdumonde

 

Entre Melbourne et Port Campbell, compter 4 h 30 de route au total. Les possibilités d’arrêt sont légion.

Une fois la Great Ocean Road bouclée, il est possible de rentrer à Melbourne par la route intérieure, bien moins séduisante, mais plus rapide.

D’Adelaïde, il faut suivre Melbourne, puis Warrnambool. Après celle-ci, il faut quitter la route principale et suivre l’itinéraire touristique, bien indiqué. Les arrêts à ne pas manquer dans le sens Warrnambool – Torquay :

  • Warrnambool : la station balnéaire possède une belle plage, très longue. Un air de côte landaise y flotte. Un parc aménagé avec des étangs et une foule d’oiseaux lui confèrent une atmosphère sympathique. A la sortie de la ville, en direction de la Great Ocean Road, se trouve une usine de produits laitiers. Les glaces et milkshakes vendus à la boutique sont à tomber.
Certaines plages sont facilement accessibles à pied.
Certaines plages sont facilement accessibles à pied. Crédit : marionautourdumonde

 

  • Peterborough : une fois passée ce petit village, la côte devient spectaculaire. Le bleu de l’océan étincelle et la roche rosit sous le soleil. Les formations The Grotto (pas mal), et surtout London Bridge (sublime) et The Arch (impressionnant) sont situées juste avant Port Campbell. Les spots sont bien moins bondés que les Douze apôtres et tout aussi magnifiques. De vrais merveilles.

    IMG_0266
    The Arch porte bien son nom. Crédit : marionautourdumonde
IMG_0260
Le London bridge s’est scindé en deux à la suite de l’érosion. Au moment de l’effondrement, un couple se trouvait sur la partie isolée. Ils ont été secourus par hélicoptère. Crédit : marionautourdumonde

 

 

  • Port Campbell : le village est un bon endroit pour y passer la nuit. L’unique plage surveillée s’y trouve. Les formations Loch and Gorge et les Douze apôtres sont situées dans le parc de la commune. Soit à cinq minutes de voiture.IMG_0268

    IMG_0272
    Loch and Gorge, où deux personnes ont survécu au naufrage d’un bateau en provenance d’Irlande. Crédit : marionautourdumonde
  • Johanna’s beach : a vingt kilomètres des Apôtres, se dessine la sublime plage de Johanna (lire-ci dessous).

 

  • Cape Otway : LE spot pour admirer les koalas ! Une petite route relie la Great Ocean Road et le Cape Otway. Un phare très photogénique veille sur cette presqu’île. Dommage que le site ne soit accessible qu’une fois avoir payé l’entrée (chère) du phare. Consolation : des centaines de koalas peuplent les eucalyptus sur la route. Beaucoup de touristes s’arrêtent sur le bord pour tenter de les prendre en photo.

 

  • Appolo bay : ce village balnéaire est un peu endormi. Pratique pour y passer la nuit, mais guère plus. Un camping basique et relativement cheap pour la région s’y trouve.

 

  • Bells beach : la plage de Point Break ! Si, si le nanar mythique avec Keanu Reeves et Patriiiick Swayze y a été filmé. Et notamment [spoilers!] : la scène finale où Patrick disparaît dans la vague… (sic.).

 

Baignade dangereuse

En Australie, en général, la baignade est relativement risquée. Si la côte Est accueille (parfois) en ses eaux crocodiles, méduses et requins, le Sud est tristement réputé pour ses courants forts.

L’eau transparente et bleu turquoise appelle à la baignade. Chaque plage déroule son ruban de sable doré. Pour autant, la baignade est déconseillée par les autorités. Partout, des panneaux appellent à la vigilance des touristes.

La seule plage surveillée se trouve à Port Campbell. L’eau dépasse rarement les 15 degrés.

IMG_0327
Les Gibson Steps, situés juste après les Douze apôtres (dans le sens Port Campbell – Torquay) sont un escalier creusé dans la falaise. Il mène à une plage, à l’allure sauvage. CC marionautourdumonde

 

Surnommée la côte aux épaves (the shipwreck coast), les rives ont été fatales à de nombreux européens du 19e siècle en quête d’une nouvelle vie. Près de 80 épaves sont notamment recensées.

Le long de la route, des panneaux indiquent les emplacements de certaines épaves ainsi que la date d’échouement.

A défaut de plongeon, les balades sont très agréables.

Bon à savoir

  • Se loger. Les possibilités de logement ne sont pas si variées. Et les prix sont chers. Pour une nuit dans un camping, il faut compter au moins pour un emplacement pour deux personnes avec électricité (powered site) de 35 dollars à plus de 60 dollards selon la saison. Et beaucoup plus pour un hôtel ou un B&B. Passer une nuit à Port Campbell, et une autre à Appolo bay est une bonne option pour un séjour de deux jours. La distance entre les deux villes laisse le temps de rouler et de faire des pauses photo. Il existe des campings sans douche et avec des toilettes sèches, notamment à Johanna’s beach. La vue est sublime.
IMG_0330
ohanna’s beach est l’une des plages les plus superbes de la côte. Un camping avec toilettes sèches et barbecues s’y tient. Le Rip Curl Pro y est organisé lorsque les rouleaux ne sont pas trop dangereux. Crédit : marionautourdumonde

 

  • Aires d’accueil. Comme partout en Australie, le touriste n’est jamais oublié. Des toilettes publiques sont très souvent indiquées sur la route. Preuve du succès de la zone, les panneaux « Drive left » pullulent. Tous les sites touristiques sont très bien indiqués.

 

  • Météo. L’Etat du Victoria est, après la Tasmanie, le plus pluvieux d’Australie. Le temps est changeant. Il y a beaucoup de vent et la pluie s’invite régulièrement à la fête. Il est conseillé d’avoir un coupe-vent à portée de mains.

 

  • Etat de route. La route jusqu’à Port Campbell est plutôt droite et large. Après le site des Douze apôtres, elle se resserre et tourne… beaucoup. La portion la plus difficile est celle entre Appolo Bay et Lorne. La prudence est de mise.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s